Le bandana rose : "Un projet fort et audacieux..." - "Une histoire fort poignante qui ne laisse pas indifférent..." - "Le dénouement est d'une percutante émotion sans être tire-larmes..."

  • Facebook Social Icon

@lebandanarose

Là où tout a commencé...

Je me présente, je m’appelle Dinah…

 

Ma passion, écrire des histoires souvent inspirées de faits réels.

 

C’est le cas pour « LE BANDANA ROSE » dont le scénario est inspiré d’une histoire dont j’ai été à la fois témoin et protagoniste, et qui m’a profondément touchée.

 

En tant que prothésiste capillaire médicale, je recevais dans mon institut des malades du cancer pour des perruques et turbans. 

 

 

 

 

Cette expérience m’a donné une idée. Faire un appel au don de cheveux pour pouvoir concevoir gracieusement des perruques aux malades les plus nécessiteux. 

 

L’objectif de cette action ne consistait pas uniquement à collecter des cheveux destinés à la conception de perruques, mais également de provoquer un élan de générosité, une profonde implication par un geste symbolique, car donner ses propres cheveux n’est en effet pas anodin. 

 

Cette initiative a été médiatisée et le premier don a été fait par un jeune garçon, touché par la situation de Jayane. Ce garçon a montré l’exemple et a contribué au succès de cette opération.

 

Cette histoire m’a donc inspirée ce scénario. Celui d’un jeune garçon qui coupe ses longs cheveux dont il est fier par amour pour une fillette malade.

 

Mon ambition est d’atteindre une dimension humaine avec cette histoire relatant une action spontanée et exemplaire d’un enfant confronté à une situation dramatique qui lui est étrangère (il connaît à peine la fillette, et pourtant, il décide de lui offrir ses cheveux, à l’insu de sa mère). 

 

L’auteur-réalisateur Philippe GUILLARD, touché par la dimension humaine du scénario, m’assistera dans la réalisation en tant que conseiller technique. Son approche artistique, son expérience ainsi que son excellente direction d’acteurs serviront idéalement cette histoire dont le thème lui est déjà familier (« On voulait tout casser », avec Kad Merad, Benoît Maginel, Charles Berling).

J'ai tenu à créer ce blog, en concertation avec toute l'équipe, afin de partager avec vous toutes les étapes de création de notre film, qui, vous l'avez compris, nous tient tant à coeur. Partagez nos émotions, notre enthousiasme, rejoignez même notre équipe en devenant co-producteur.

 

Bien plus qu'un film, une formidable aventure humaine. 

 

Dinah EFFOUDOU

Sharuhk, 3 ans, a donné ses cheveux pour un enfant malade.

Un jour, il s’agissait d’une fillette, Jayane, dont le traitement chimiothérapique avait entrainé la perte de cheveux. Depuis, la fillette refusait d’aller à l’école par peur des moqueries. Les parents ayant peu de moyens, j’ai conçu et offert une perruque sur mesure à Jayane. Fière de sa nouvelle chevelure, Jayane a repris une vie sociale, pour le plus grand plaisir de ses parents.