Côté ciné : ça bouge en Guadeloupe




Du 15 au 17 novembre, j'ai participé à la 1ère édition de la CARIBBEAN LOCATION ROAD SHOW organisée par la Région Guadeloupe.

L'objectif est de générer des projets collectifs afin d'augmenter le nombre de tournages dans la zone (à l'instar de la série Death in Paradise, All inclusive, Minuscule 2...) et la visibilité de la créativité guadeloupéenne et caribéenne.

L'occasion de rencontrer des scénaristes, producteurs, techniciens, diffuseurs, presse spécialisée, prestataires de services et d'échanger sur les projets, les problématiques et opportunités cinématographiques et audiovisuels.



Guadeloupe, terre de tournage



Le 1er jour était consacré à la visite de sites à travers 4 circuits. L'opportunité de découvrir des lieux de tournage potentiels dans des décors naturels ou urbains.

Pour ma part, j'ai opté pour l'itinéraire Baie-Mahault (lieu de tournage du Bandana rose) : Domaine de Birmingham, le port de pêche, puis Sainte-Rose avec Ravine chaude, Habitation la Ramée (super restau avec cuisine aux légumes du jardin), puis Deshaies avec passage obligé au Presbytère, lieu de tournage de Death in Paradise, et bien sûr le parc national qui regorge de tant de trésors.




Le défi du jour : trouver un scénario "barré" sur un fait de société !


Frédéric (producteur) nous a lancé un défi à Roland Brival (scénariste) et moi : pondre un scénario complètement barré sur une famille sur le point d'exploser en raison de l'addiction du père pour les jeux interactifs. Et comme je ne peux m'empêcher de relever les défis du genre... Ça peut être marrant. A suivre.


Dinah






24 vues

Le bandana rose : "Un projet fort et audacieux..." - "Une histoire fort poignante qui ne laisse pas indifférent..." - "Le dénouement est d'une percutante émotion sans être tire-larmes..."

  • Facebook Social Icon

@lebandanarose